Citations perdu


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase perdu issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 740 citations et proverbes sur le thème perdu.

740 citations

Il est vrai que les voyages forment la jeunesse. Je suis formé pour l’éternité et j’ai perdu ma jeunesse.
Joseph BialotC'est en hiver que les jours rallongent (2002) de
Joseph Bialot


Références de Joseph Bialot - Biographie de Joseph Bialot

Plus sur cette citation >> Citation de Joseph Bialot (n° 174649)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Je rêvasse. Rien d’autre à faire. Le temps se délite. Au Lager, le temps a perdu ses références habituelles de travail, ses balises de douceur, ses points fixes faits d’amis, de visages, d’obligations, de rencontres. Disparue, aussi, sa chronologie guerrière qui dure depuis cinq ans.
Joseph BialotC'est en hiver que les jours rallongent (2002) de
Joseph Bialot


Références de Joseph Bialot - Biographie de Joseph Bialot

Plus sur cette citation >> Citation de Joseph Bialot (n° 174644)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



L’avenir est comme le reste : il n’est plus ce qu’il était. J’entends par là que nous ne savons plus penser à lui avec quelque confiance dans nos inductions. Nous avons perdu nos moyens traditionnels d’y penser et de prévoir : c’est le pathétique de notre état.
Paul ValéryRegards sur le monde actuel (1931) de
Paul Valéry


Références de Paul Valéry - Biographie de Paul Valéry

Plus sur cette citation >> Citation de Paul Valéry (n° 174577)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Et puis soudain il y a autre chose. Au momentvous vous y attendiez le moins. Soudain une occasion se présente, une porte s'ouvre, une personne ou plusieurs dont vous n'auriez jamais soupçonné l'existence surgit, et- ô joie !- vous avez l'impression de découvrir un trésor, alors même que le monde paraissait avoir définitivement perdu son éclat. Cela suffit à vous faire oublier un temps- voire très longtemps-que vous ayez pu céder à la colère, savoir ce que c'était que la colère.
Claire MessudLa Femme d'En Haut (2013) de
Claire Messud


Références de Claire Messud - Biographie de Claire Messud

Plus sur cette citation >> Citation de Claire Messud (n° 174430)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



J’ai déjà dit que je n’avais pas composé autant de Contes que je l’aurais voulu ; Dieu m’a refusé ces loisirs ; et cependant, le nombre de ceux que j’ai mis en prose ou en vers est presque incalculable ; il décuplerait sans peine le fatras qu’un libraire euphémiste a la politesse d’appeler mes Œuvres complètes. Mais une fois que la démangeaison d’écrire était satisfaite, je me souciais peu de l’œuvre qu’elle avait produite, parce que je n’imaginais pas qu’on s’avisât jamais de la donner au public ; je le croyais plus difficile. Ce volume ne s’est donc formé que de lambeaux égarés partout comme les feuilles volantes de la Sibylle, et quiconque se sera intrépidement résigné à lire ce qui reste, n’aura pas de peine à croire que le meilleur est perdu. C’est grand dommage pour les bonnes d’enfants
Charles NodierJean-François-les-bas-bleus et autres Contes (1887) de
Charles Nodier


Références de Charles Nodier - Biographie de Charles Nodier

Plus sur cette citation >> Citation de Charles Nodier (n° 174358)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ce n'est que lorsque nous sommes perdus, en d'autres termes lorsque nous avons perdu le monde que nous commençons à nous trouver, que nous comprenonsnous sommes et l'étendue infinie de nos relations.
Henry David ThoreauWalden ou la vie dans les bois (1854) de
Henry David Thoreau


Références de Henry David Thoreau - Biographie de Henry David Thoreau

Plus sur cette citation >> Citation de Henry David Thoreau (n° 174107)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)





Il n’est pas croyable comme le peuple, dès lors qu’il est assujetti, tombe si soudain en un tel et si profond oubli de la franchise, qu’il n’est pas possible qu’il se réveille pour la ravoir, servant si franchement et tant volontiers qu’on dirait, à le voir, qu’il a non pas perdu sa liberté, mais gagné sa servitude.
Etienne de La BoétieDiscours de la servitude volontaire (1576) de
Etienne de La Boétie


Références de Etienne de La Boétie - Biographie de Etienne de La Boétie

Plus sur cette citation >> Citation de Etienne de La Boétie (n° 174079)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 471 votes)



Les gens qui ont récemment perdu quelqu'un ont un air particulier, que seuls peut-être ceux qui l'ont décelé sur leur propre visage peuvent reconnaitre. Je l'ai remarqué sur mon propre visage et je le remarque à présent sur d'autres. C'est un air d'extrême vulnérabilité, une nudité, une béance.
Joan DidionL'année de la pensée magique (2007) de
Joan Didion


Références de Joan Didion - Biographie de Joan Didion

Plus sur cette citation >> Citation de Joan Didion (n° 174039)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Être athée, c’est sans doute le premier pas vers l’innocence. Perdre le sentiment du péché et de la subornation, le faux regret d’un paradis censément perdu.
Anne RiceLes Chroniques des Vampires (1990) de
Anne Rice


Références de Anne Rice - Biographie de Anne Rice

Plus sur cette citation >> Citation de Anne Rice (n° 173994)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je me souviens qu'à son retour, ma sœur Jane a essayé de faire une conférence sur les negro spirituals. Elle s'est heurtée à une telle incompréhension qu'elle a presque perdu contenance.
Paulette NardalFiertés de femme noire. Entretiens, mémoires de Paulette Nardal, de Philippe Grollemund, l'Harmattan, 2018 de
Paulette Nardal


Références de Paulette Nardal - Biographie de Paulette Nardal

Plus sur cette citation >> Citation de Paulette Nardal (n° 173839)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je pressentais, je devinais une partie de cette réalité : la prison n’est pas faite pour protéger la société de certains individus en les privant de liberté, elle est faite pour les détruire, les anéantir, les supprimer, avec le consentement, plus ou moins avoué, d’une très grande majorité de la population. Dans la peine qui m’a été infligée, c’était bien ma mort politique, médiatique et sociale qui était recherchée. Eh bien, c’est perdu ! Tant pis. Je vis.
Bernard TapieLibrement (1998) de
Bernard Tapie


Références de Bernard Tapie - Biographie de Bernard Tapie

Plus sur cette citation >> Citation de Bernard Tapie (n° 173731)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 469 votes)



Rien ne m’a été épargné dans ces dernières années et, cependant, c’est ma ténacité, ma volonté et ma foi que je souhaite leur faire partager. Même après mille échecs et mille défaites, rien n’est jamais définitivement perdu. Je veux dire, aussi, la vérité sur les reproches qui m’ont été faits, sur les différentes « affaires » tissées très méthodiquement pour me confectionner l’habit du scandale, sur des procès publics qui n’étaient que le théâtre des condamnations privées, sur les jugements qui ratifiaient les préjugés, sur les verdicts arrêtés avant même que j’aie été entendu.
Bernard TapieLibrement (1998) de
Bernard Tapie


Références de Bernard Tapie - Biographie de Bernard Tapie

Plus sur cette citation >> Citation de Bernard Tapie (n° 173718)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Un secret qu’on se dit, qu’on se dit à soi-même sous une forme claire, est déjà perdu. Il ne peut exister qu’en nous, en ce soi trouble, ce cloître mal éclairé où la vérité doit non seulement toujours s’entourer d’ombres, mais encore être une part de cette ombre. Un vrai secret n’est jamais clair, même à sa propre conscience.
Mohamed Mbougar SarrDe purs hommes (2021) de
Mohamed Mbougar Sarr


Références de Mohamed Mbougar Sarr - Biographie de Mohamed Mbougar Sarr

Plus sur cette citation >> Citation de Mohamed Mbougar Sarr (n° 173621)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Depuis l’aîné à grandi sans se lier. Se lier, c c’est trop dangereux, pense-t-il . Les gens qu’on aime peuvent disparaître si facilement. C’est un adulte qui a associé la possibilité du bonheur à celle de la perte. Vents mauvais ou cadeaux, il ne laisse plus à la vie le bénéfice du doute. Il a perdu la paix. Il a rejoint ces êtres qui portent au coeur un instant arrêté, suspendu pour toujours. En lui quelque chose est devenu pierre, ce qui ne signifie pas insensible mais plutôt endurant. immobile, implacablement identique au gré des jours.
Clara Dupont-MonodS'adapter (2021) de
Clara Dupont-Monod


Références de Clara Dupont-Monod - Biographie de Clara Dupont-Monod

Plus sur cette citation >> Citation de Clara Dupont-Monod (n° 173505)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



[…] Je n’ai pas de sympathie pour le diable, mais j’ai de la compassion pour lui.
Pourquoi donc ?
Parce que si ça se trouve, le diable n’a rien demandé. Si ça se trouve il n’est pas né diable, c’était un bébé rose comme les autres. Peut-être qu’il a perdu ses parents, qu’on l’a envoyé dans un orphelinat, et que c’estqu’il est devenu le diable.
Jean-Baptiste AndreaDes diables et des saints (2021) de
Jean-Baptiste Andrea


Références de Jean-Baptiste Andrea - Biographie de Jean-Baptiste Andrea

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Baptiste Andrea (n° 173320)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Parce qu'aujourd'hui, il a conscience de l'exacte immensité de la planète, il sait qu'il n'y a pas un grand précipice derrière les océans, il connaît la population exacte de son village, de sa région, de son pays, du monde entier, et paradoxalement, il se sent perdu.
Alexis MichalikLoin (2021) de
Alexis Michalik


Références de Alexis Michalik - Biographie de Alexis Michalik

Plus sur cette citation >> Citation de Alexis Michalik (n° 173220)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



M’étourdir. Évacuer. Vivre. Je noyai mon chagrin en m’épuisant dans les bras du père de mes enfants, de cet homme que j’avais aimé, je pleurais dans les larmes, la sueur, les rires, les vapeurs d’alcool, ma tristesse d’avoir perdu le père que je n’avais pas eu.
Agnès  Martin-LugandLa Datcha (2021) de
Agnès Martin-Lugand


Références de Agnès Martin-Lugand - Biographie de Agnès Martin-Lugand

Plus sur cette citation >> Citation de Agnès Martin-Lugand (n° 172995)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)



Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert CamusPourquoi je fais du théâtre, in Théâtre, récits, nouvelles, Paris: Gallimard, 1985, collection Pléiade, 1985, pages 1727, (12 mai 1959) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 172506)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Les communautés de bâtisseurs, les ateliers collectifs de peinture à la Renaissance ont dû connaître la même exaltation qu’éprouvent ceux qui travaillent à un grand spectacle. Encore faut-il ajouter que les monuments demeurent, tandis que le spectacle passe et qu’il est dès lors d’autant plus aimé de ses ouvriers qu’il doit mourir un jour. Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert CamusPourquoi je fais du théâtre, in Théâtre, récits, nouvelles, Paris: Gallimard, 1985, collection Pléiade, 1985, pages 1727, (12 mai 1959) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 172505)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)




Votre commentaire sur ces citations






Verbe perdurer  -  Conjugaison perdurer





.$char.
 -  Paix  -  Papa  -  Paradis  -  Paradoxe  -  Paraître  -  Pardon  -  Pardonner  -  Parent  -  Paresse  -  Parler  -  Parole  -  Parole chanson  -  Partage  -  Partir  -  Pas  -  Passé  -  Passé  -  Passion  -  Passoire  -  Patience  -  Patient  -  Patrie  -  Patriotisme  -  Pauvre  -  Pauvrete  -  Pauvreté  -  Payer  -  Pays  -  Paysan  -  Péché  -  Peche  -  Pédagogie  -  Pédanterie  -  Peine  -  Peinture  -  Pensée  -  Pensées  -  Penser  -  Perception  -  Père  -  Père noel  -  Père fils  -  Amour Papa  -  Enfants Père  -  Amour Père  -  Aime Père  -  Aime Papa  -  Père coeur  -  Père enfant  -  Père Mère  -  Père Fille  -  Père Fils  -  Fête des Pères  -  Bonne fête des pères  -  Perfection  -  Perfidie  -  Permanence  -  Perséverance  -  Personnage  -  Personnalité  -  Personne  -  Persuader  -  Pessimisme  -  Peuple  -  Peur  -  Philosophie  -  Phrases  -  Physiologie  -  Physique  -  Piano  -  Piege  -  Piston  -  Pitie  -  Pitié  -  Plagiat  -  Plaindre  -  Plaire  -  Plaisir  -  Plannification  -  Pleonasme  -  Pleur  -  Pleurer  -  Poésie  -  Poesie  -  Poète  -  Poete  -  Pognon  -  Police  -  Politesse  -  Politicien  -  Politique  -  Ponctualite  -  Populaire  -  Popularité  -  Pornographie  -  Porte  -  Posologie  -  Posséder  -  Postérité  -  Pouvoir  -  Prédiction  -  Préférence  -  Préjugé  -  Prendre  -  Présent  -  Président  -  Pret  -  Prétention  -  Prévoir  -  Prier  -  Principes  -  Prison  -  Privilege  -  Prix  -  Probabilite  -  Probleme  -  Producteur  -  Profit  -  Progres  -  Proletariat  -  Promenade  -  Promesse  -  Promettre  -  Prononciation  -  Proposer  -  Propriété  -  Prose  -  Prostituée  -  Prouver  -  Proverbe  -  Prudence  -  Psychanalyse  -  Psychologie  -  Psychose  -  Publicité  -  Pucelage  -  Pudeur  -  Punition  -  Pureté


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur perdu


Toutes les citations sur perdu    Citations perdu    Citation perdu et Proverbe perdu    Citations, proverbes sur perdu    Citations perdu : 740 citations sur perdu    Proverbes perdu : 740 citations et proverbes sur perdu    740 citations et proverbes sur perdu    740 citations sur perdu    740 belles citations sur perdu    740 belles citations perdu, proverbes perdu    Citation perdu - Proverbe perdu - 740 citations      Citation sur perduCitations courtes perduPoèmes perduProverbes perdu

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions


Définition mot Éperdu, ue  -  Définition mot Éperdument  -  Définition mot Perdu, ue  -  Définition mot Perdurable  -  Définition mot Perdurablement  - 


Définition de perdu  - 
Expression :

à corps perdu à temps perdu ce n’est pas perdu pour tout le monde pour un perdu, deux retrouvés tirer à coups perdus






Thèmes populaires